Dans l’assiette de Charlotte #2 (ou comment adapter le régime IG à une femme enceinte)

Tableau indices glycemiques aliments
Tableau indices glycemiques aliments

Concrètement, j’ai découvert le régime IG en lisant « No sucre » de Nicole Mowbray. Elle n’y parle pas à proprement parler de ce régime mais reprend pas mal ses principes alimentaires (en fait, elle suit le programme Duigan, très connu en GB). On y retrouve beaucoup de similarité aussi avec le régime paléo (devenu célèbre également) et la méthode Fitnext d’Erwann Menthéour, suivi par mon cher et tendre mari depuis presque 2 mois (et ultra efficace!).

Enfin le terme « régime » n’est pas pas vraiment le bon car c’est davantage une nouvelle façon de s’alimenter (sur le long terme donc) qu’une période de disette pendant quelques jours (ou quelques semaines) histoire de perdre quelques kilos avant la plage. 

Le régime IG c’est quoi ?

De manière extrêmement résumé, le régime IG consiste à manger une quantité modérée de glucides et prioritairement des glucides d’IG bas car on évite ainsi les pics de glycémie et d’insuline qui favorisent le stockage des graisses. Il y a plusieurs phases, un code couleur pour les aliments en fonction de leur IG mais tout ça, si ça vous intéresse, je vous laisse le découvrir en lisant les livres spécialisés à ce sujet.

Pourquoi le régime IG ?

Comment l’auteur, moi non plus je ne pensais ne pas manger trop sucrer et en fait, en tenant un journal alimentaire pendant quelques jours, je me suis rendue compte que je mangeais beaucoup de glucides (qu’ils soient simples ou complexes). En dehors du stockage de graisse alors même qu’on mange raisonnablement, le sucre a un rôle inflammatoire important qui va affaiblir le système immunitaire et peut perturber le sommeil et l’humeur, brouiller le teint, bref que de sympathiques réjouissances !

Alors évidemment, mon but n’est pas pour l’instant de perdre du poids mais d’être plus en forme (la fille qui est enrhumée en plein mois de juillet c’est moi!), d’avoir une plus belle peau (même si je suis consciente que les hormones ne jouent pas en ma faveur malgré l’adage qui voudrait que les femmes enceintes aient une peau éclatante…) et si possible de limiter ma prise de poids afin d’atténuer mes maux de dos et soulager mes problèmes de circulation veineuse (ah les joies de la grossesse !).

Pour le moment, je ne souhaite pas non plus supprimer complètement des catégories d’aliments histoire d’éviter des carences néfastes pour mon bébé et pour moi. Et encore moins de les substituer par des produits que je n’apprécie pas, gustativement parlant, car à mon sens, manger est un plaisir et préparer des plats sains mais mauvais, bof…

Alors qu’est-ce que je mange ?

  • Beaucoup de légumes !
  • Des protéines, végétales de préférence, mais aussi animales (poisson, viande, oeufs) car dans mon état je ne veux pas abuser du soja et de ses dérivés. J’en consomme même un peu plus que d’habitudes (la construction cellulaire toussa toussa).
  • J’ai limité les céréales et leurs dérivés à IG élevé (au revoir pomme de terre, pain blanc et riz cuisson rapide) et je consomme très régulièrement des légumineuses (lentilles, pois, haricots, etc.).
  • Je suis devenue un véritable oiseau : je mange des graines et des fruits secs.
  • Je bois des litres d’eau (buvons éliminons…).
  • J’ai limité aussi au maximum le sucre raffiné (c’était un peu la base quand même).
  • MAIS je n’ai pas dit adieu aux fruits (fructose/glucose) parce que l’apport glucidique des fruits s’accompagne également d’apports non négligeables en fibres, minéraux et vitamines. J’essaie juste de ne pas en consommer en excès.
  • Et concernant le lactose je me voile la face. Clairement. #addictauxlaitagesbonjour. Je pourrais vous dire que c’est pour l’apport en calcium, les os du bébé, la préservation de mes dents, etc. mais ça fait maintenant longtemps qu’on sait que le lait et ses dérivés n’en sont pas l’unique source. Non, vraiment, je n’ai aucune bonne excuse. J’ai essayé de me sevrer avant ma grossesse mais j’ai craqué au bout de 2 mois… J’aime le lait, j’aime les laitages, j’aime le fromage, bref, j’avoue tout.

Et est-ce que ça marche niveau forme et prise de poids ?

  • Vu les nuits hachées actuellement (mon petit dernier veut me préparer aux nuits après l’accouchement je crois), les cauchemars, insomnies (et pause pipi) liés à la grossesse, je suis… pas mal en forme !
  • Ma peau est plus belle. Si, si ! Et ce n’était pas gagné !
  • Je (touche du bois et espère qu’écrire cette phrase ne me portera pas la poisse) gère plutôt rapidement et sans trop en baver les petits virus (OK en été, on en croise moins et ils sont moins virulents!). Je souffre relativement moins du dos et des problèmes de circulation.
  • Et le meilleur pour la fin : je prends du poids (en même temps au 7e mois de grossesse, difficile de faire autrement…) mais nettement plus doucement qu’au début de ma grossesse, lorsque je ne suivais pas ces principes alimentaires. Je prends du ventre clairement mais je dois reconnaître que je ne stocke pas en excès ailleurs alors même que je ne pratique plus d’activités physiques (hormis celle, non négligeable, qui consiste à s’occuper de 2 enfants en bas âge…).

Dans un prochain billet, que je vais essayer de publier très vite, je vous donnerai un aperçu concret de mes nouvelles assiettes et quelques liens vers des sites qui m’inspirent beaucoup.

Et vous, le régime IG ? L’avez-vous tenté (enceinte ou pas) ? Quelles ont été les retombées ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s